Blog

Des chiens destinés à la consommation en cage avec des aliments pourris

Meat dogs in wire cages feed on rotten food waste slops while they wait to be slaughtered in French.
Click HERE for English.

Click HERE to read the article in Korean. 쓰레기 음식 먹고 도축 기다리는…철장 속 식용견들

Le 9 Août 2016, une émission de télévision coréenne a évoqué les familles qui emmènent leurs chiens en vacances. Le lendemain, un autre reportage a raconté une histoire qui met les coréens mal à l’aise , il s’agissait des chiens destinés à la consommation humaine.

Le reportage démontrait, que l’on considère ou non cette pratique haïssable, qu’il y a réellement de sérieux problèmes avec cette filière, de l’élevage à l’abattage.
Selon le reporter, à son arrivée à l’élevage, les chiens surpris commencèrent à aboyer. Il vit une mère couverte de plaies béantes alimenter ses petits, et un autre chien, attaché, secoué par des tics névrotiques. La nourriture donnée aux chiens était avariée et infestée de vers.

Dans un autre élevage, des sacs plastique, des organes non identifiables et une tête de chien mort étaient éparpillés dans le bac à nourriture des chiens. Pourrie, puante, noire, mais les chiens affamés n’avaient d’autre choix que de la manger.

Pourquoi les chiens ne sont ils pas nourris avec de la nourriture normale ? demanda le journaliste. Ils doivent manger de la nourriture avariée , “Jjambap”, car cela rend leur viande plus savoureuse, répondit l’éleveur. Les gens ne mangent pas des chiens qui mangent de la viande pour chiens !

L’élevage était d’une saleté abjecte et les conditions sanitaires totalement dépassées. Des carcasses de chiens morts dans les bacs d’eau, des déchets, des restes de fourrure et du sang provenant de l’abattage des chiens étaient éparpillés partout. cela faisait visiblement une éternité que rien n’avait été nettoyé.

Les experts mettent en garde contre les risques de consommer une viande produite dans des telles conditions. Le véterinarian Bo-Young Myeong, de l’asociation des Vétérinaires pour les Animaux Abandonnés, dénonce la présence de déchets, de plomb, de métaux lourds, et de bactéries dans l’alimentation des chiens, qui peut causer des maladies chez les consommateurs.

Le reporter a découvert que l’affirmation selon laquelle il existerait une race de chiens spécifiquement destinée à la consommation humaine était bien loin de la réalité. Ce qu’il a vu était des chiens de race à qui l’on avait retiré les cordes vocales pour éviter les aboiements, et de petits chiens qui remuaient la queue. Les chiens malades des usines de reproduction, et des animaux volés à leurs maîtres ont fini à l’abattoir.

La loi de protection animale interdit l’abattage des animaux d’une même espèce devant leurs compagnons, en vain. L’éleveur explique qu’il utilise un marteau pour les gros chiens, qui ne meurent pas si facilement électrocutés. la loi interdit toute méthode d’abattage inhumaine, mais en vain.

La consommation de chien n’est PAS LEGALE en Corée du Sud. Cependant, la majorité des coréens montrent une indifférence profonde à l’égard de la loi, et des valeurs morales, et ne font rien pour arrêter ce commerce, au prétexte qu’il n’existe aucune loi pour bannir cette industrie. Ceci n’est qu’une excuse pour éviter de froisser cette industrie, et les consommateurs. Comme ce reportage l’a démontré, l’épouvantable commerce de viande de chien continue et les animaux endurent les pires souffrances. Chaque jour, des chiens sont torturés et mangés comme si c’était légal, et cela continuera jusqu’à ce que l’on fasse respecter la loi.

CE QUE VOUS POUVEZ FAIRE

what-you-can-do

Leave a Reply

LinkedIn
Share